Description

Le kaléidoscope de l’expérience est un jeu réflexif favorisant la connaissance de soi. Il se présente sous la forme d’un double disque amovible en papier invercote satiné, de la taille d’un CD. A travers cet aspect dynamique, il stimule la réflexion sur sa propre expérience, et permet de voir sa vie sous des angles différents.

 

média: disque-recto400.jpg

 

Facilement maniable et ludique, le kaléidoscope de l’expérience permet de multiplier les points de vue pour éclairer l’expérience personnelle. Il invite à concentrer l’attention sur les liens entre les dimensions de sa propre expérience, et il permet ainsi de voir parfois des choses insolites. Il éclaire et stimule différentes manières de voir.

Le kaléidoscope de l’expérience est issu d’un modèle théorique (le « système de l’acteur ») développé par Daniel Stoecklin, professeur de sociologie, dans le cadre de ses recherches auprès des enfants en situations difficiles. Il élabore son modèle dans une visée de promotion de la connaissance scientifique et de processus de développement personnel et social.

Sa théorie du « système de l’acteur » a été matérialisée sous forme d’outil pratique, le disque kaléidoscope de l’expérience. La pertinence du modèle théorique et de l’outil pratique est démontrée : les premiers entretiens effectués à titre privé, puis les entretiens exploratoires dans le cadre d’une recherche universitaire (2009) ont confirmé leur adéquation et leur utilité pour refléter la réalité vécue. L'outil a aussi démontré son utilité pour la consultation (focus group) d'enfants et de jeunes en Finlande, Moldavie et Slovaquie, dans le cadre du projet "Construire une Europe pour et avec les enfants", mené par le Conseil de l'Europe (voir sous publications). Il a été utilisé dans une recherche exploratoire sur les loisirs des enfants en Suisse romande (2012), et il est actuellement déployé dans la recherche subséquente soutenue par le Fonds National de la Recherche Scientifique en Suisse (2015-2016). 

Le kaléidoscope de l'expérience convient aussi bien pour une analyse personnelle que pour une utilisation dans le cadre d'un projet, impliquant divers acteurs qui peuvent ainsi refléter leurs expériences à travers cette grille de lecture. La portée générale des concepts et des techniques de cet outil le rendent pertinent pour une grande diversité d'applications.

Le nom kaléidoscope de l’expérience a été choisi à propos, car ce disque stimule des réflexions et réfractions d’aspects de l’expérience personnelle. En mettant le disque dans différentes positions on suscite des images nouvelles, se réfractant et faisant émerger des significations différentes et renouvelées de l’expérience vécue. Ce kaléidoscope d’un genre nouveau donne donc à (re)voir des « images » mentales tirées de votre expérience.

Les cinq dimensions du kaléidoscope de l’expérience (et donc du « système de l’acteur ») sont des dimensions fondamentales de l’expérience humaine : des activités, des relations, des valeurs, des images de soi, des motivations. On ne peut agir si une seule de ces dimensions est absente.

Elles sont toutes liées les unes aux autres de manière interdépendante. Les dimensions de l’expérience font partie d’un tout, elles n’existent pas isolément les unes des autres. Il n’est donc pas possible de réduire l’expérience humaine à la prépondérance d’une seule de ces dimensions sans entrevoir du coup le rôle et l’importance des autres. Chaque dimension de l’expérience et influencée par les autres et les influence en retour, de manière directe et indirecte. Il y a des rapports « systémiques » entre les aspects de notre expérience : chaque modification affecte l’ensemble et entraîne un processus de rééquilibrage. On peut donc dire que la seule chose stable dans notre vie c’est le changement !...

Le kaléidoscope de l’expérience constitue un support pratique à la réflexion en facilitant la concentration sur les dimensions de l’expérience, prises trois à trois, grâce aux couleurs primaires (rouge, jaune et bleu). On réfléchit à une expérience, une situation vécue, un événement, une envie, en « entrant » par une des dimensions et on entrevoit alors de multiples choses qui sont reliées entre elles. Cela élargit le champ de vision et permet de sortir d’une interprétation de la réalité qui est parfois trop étroite ou focalisée sur des aspects qui masquent d’autres choses.

 

média: kaleidoscope-001.jpg

 

Mais ce n’est pas tout ! En tant que disque amovible, le kaléidoscope de l’expérience est un outil qui permet une réflexion très dynamique. En faisant pivoter les couleurs, on peut faire des triangulations qui éclairent l’expérience sous des angles différents. On s’aperçoit alors qu’un même événement peut être compris de manière beaucoup plus nuancée et qu’il n’y a pas de déterminisme ni de causalité simple : chacune des dimensions de l’expérience est à la fois cause et conséquence des autres dimensions.

C’est un support à la réflexion : il ne donne aucune réponse, il ne fait que susciter des questionnements, des idées, des étonnements. La capacité de réfléchir sur soi est un potentiel que chaque être humain reçoit à la naissance et qui ne demande qu’à être cultivé et développé. Cet outil est là pour votre propre réflexion, que vous pourrez laisser reposer et reprendre à votre guise pour poursuivre vos interprétations, réflexions, hypothèses, impressions et réponses provisoires.

Le kaléidoscope de l’expérience est très pratique pour analyser soi-même sa situation personnelle. L’avantage distinctif de cet outil est qu’il permet ainsi de préserver parfaitement l’intimité personnelle, à l’abri de tout regard ou intervention d’un tiers. Cependant, rien ne vous empêche de partager la réflexion à propos de vous-même ou d’autrui avec une personne de confiance (utilisation accompagnée).

Le kaléidoscope de l’expérience est un multiplicateur de pensées et il ouvre ainsi des espaces de liberté. Ce qui nous rend libre n’est pas dans l’environnement externe. La liberté réside dans la liberté de pensée. Une personne n’est pas libre parce qu’il n’y aurait pas d’entraves à ses désirs, elle va vers la liberté quand elle commence à exercer son potentiel le plus précieux : la capacité de penser.

A travers la diversification des éclairages, le kaléidoscope de l’expérience permet de « relire » le passé et d’entrevoir ainsi de nouvelles orientations pour l’avenir. Vous apprendrez alors certainement de nouvelles choses sur vous-mêmes et vous pourrez ainsi développer votre capacité propre à orienter votre vie de manière active.

Les dimensions de l'expérience:

 Activités

Les activités sont ce que nous faisons concrètement : travailler, faire du sport, visiter une exposition, voyager, écouter de la musique, aller au cinéma, faire le ménage, classer, trier, ranger, se reposer, produire, vendre, acheter, donner, recevoir, lire, écrire, envoyer une carte postale, manger, dormir, rêver, faire l’amour, fêter, célébrer, regarder, assister, aider, préparer, conduire un véhicule, feuilleter un magazine, se promener, etc…

Relations

Les relations recouvrent les rapports que le sujet entretient avec autrui : des membres de la famille, des amis, des animaux, des enseignants, des collègues de travail, des membres d’une association, des visiteurs, des correspondants épistolaires ou via internet, des administrations, des autorités, un public, etc.

Valeurs

Les valeurs sont des principes ou des normes relevant de la morale à laquelle se réfère un individu ou un groupe humain donné à une époque donnée. Exemples de valeurs : l’affection, l’aide, l’amitié, l’amour, l’authenticité, la bonté, la bravoure, le capital, la célébrité, la compétition, le courage, la débrouillardise, le droit, l’écologie, l’efficacité, l’effort, la fécondité, la fidélité, la foi, la force, la générosité, l’héroïsme, la hiérarchie, l’honnêteté, la jeunesse, la justice, la loyauté, la lutte, le luxe, le mérite, la paix, le partage, le pouvoir, l’obéissance, l’opulence, l’obligeance, le respect, la reconnaissance, la science, la solidarité, la tempérance, la transparence, l’utilité, la vaillance, la vieillesse.

Images de soi

Les images de soi sont les représentations que l’individu a de lui-même en fonction du regard d’autrui. Elles reflètent des qualités personnelles socialement attribuées et revendiquées. Exemples d’images de soi : aimable, authentique, beau, bête, bon, calme, célèbre, compétent, courageux, drôle, efficace, énergique, esthète, exemplaire, faible, fidèle, fort, généreux, gracieux, grand, gros, habile, héroïque, imbécile, impatient, impétueux, injuste, intellectuel, intelligent, jeune, joyeux, juste, loyal, maladroit, manuel, mince, moche, négatif, nerveux, obsessionnel, paisible, petit, peureux, positif, respectueux, rigolo, sentimental, solidaire, sportif, stupide, talentueux, timoré, triste, utile, vieux, violent, vulnérable…

Motivations

Les motivations sont des raisons de faire ou de ne pas faire quelque chose. Les individus agissent simultanément « à cause de… » et « en vue de… ». Ils repensent à des événements passés et se projettent dans l’avenir, et ils élaborent ainsi des « motifs » à partir desquels ils orientent leurs activités.